Logo ARS


Réduire la taille Agrandir la taille Agrandir la taille Version Imprimable Recommander à un ami
Rapport d'activité de l'ARS

Rapport d'activité 2015

Pour sa première année d’existence, l’ARS Nord-Pas-de-Calais-Picardie édite deux rapports annuels 2015, correspondant aux périmètres des anciennes régions et des anciennes Agences Nord-Pas-de-Calais et Picardie.

 

Ces documents ont en commun un cadre général d’actions, structuré autour de cinq grandes priorités : la politique de prévention, l’effi cience du système de santé, l’accès à la santé et notamment aux soins, la protection de la population et la qualité des prises en charge, l’exercice de la démocratie sanitaire. Les indicateurs, les objectifs, les réalisations marquantes qui y sont évoqués témoignent de l’engagement de chacune des deux Agences au bénéfi ce du système de santé en région et de ses parties-prenantes, mais également des contraintes et des exigences qui sous-tendent leurs actions.


Ces deux rapports ont aussi et surtout en commun le chemin que les deux organismes ont parcouru de concert pour constituer, au 1er janvier 2016 et sous ma direction, une Agence unique. Ils retracent les trois principales phases qui se sont succédées. Tout d’abord l’acculturation à des organisations internes, à un contexte socio-sanitaire et à des politiques de santé régionales assez proches. Ensuite, la projection dans un avenir commun et la co-construction d’une nouvelle architecture d’Agence, avec trois principes de travail : une participation large, ouverte et active des collaborateurs, une information et une communication transparentes, un dialogue social alliant la concertation et la consultation des instances. La troisième phase, enfin, fut celle de l’adoption du schéma cible d’organisation et la nomination de l’équipe de direction.


À travers ces rapports d’activité, je tiens à remercier les collaborateurs des deux Agences aujourd’hui réunis. Je salue leur engagement et leur capacité à mener de front cet exercice de convergence régionale, de création d’une ARS nouvelle, et l’impérieuse nécessité de remplir  servir l’intérêt général et d’agir pour la santé de la population.